Faut-il se préparer au FaceBookCoin ?

Le FacebookCoin fait l’objet d’une rumeur persistante qu’il faut prendre très au sérieux. Bien qu’il ait été pressenti, son impact économique n’a pas été mesuré par le Rapport Landau au Ministre de l’Economie, faute d’avoir identifié les véritables enjeux.

Un impératif : redécentraliser le web

Tim Berners-Lee, l’inventeur du web, dénonce sa centralisation par Facebook et Google. Selon lui, les scandales de l’ingérence de la Russie dans les élections américaines et de Cambridge Analytica, qui a exploité les données de 87 millions d’internautes, ont « démontré que le Web avait échoué au lieu de servir l’humanité » (1). Il dénonce ces plateformes en mesure de « contrôler quelles idées et opinions sont vues et partagées »et dont la « concentration de pouvoir » a « permis de faire du Web une arme à grande échelle ». On n’est donc pas étonné qu’il prône la réappropriation des data par les internautes (2) et ainsi « des normes solides permettant de trouver un équilibre entre les intérêts des entreprises et ceux des citoyens connectés ».

On est en revanche estomaqué d’entendre le même discours prononcé par … le patron de Facebook. Selon Mark Zuckerberg, « beaucoup d’entre nous pensent que la technologie peut être une force décentralisatrice qui donne davantage de pouvoir aux gens. Mais aujourd’hui, beaucoup ont perdu confiance dans cette promesse. Avec l’émergence d’un petit nombre de grosses sociétés technologiques – et des gouvernements utilisant la technologie pour surveiller leurs citoyens – de nombreuses personnes croient maintenant que la technologie centralise le pouvoir plutôt qu’elle ne le décentralise » (4). Le fondateur du premier réseau social serait-il contraint de plaider coupable face à une montagne de preuves à charge ? Verrait-il une forme de grandeur dans l’auto-critique de l’hyper-capitalisme des GAFA ? Avouerait-il inconsciemment la fin de son modèle vieillissant (5), en butte aux limites du marché publicitaire (6) ? Ferait-il face à une crise de conscience qui lui dicterait un suicide stratégique ? Ou bien, tout au contraire, ferait-il un test discret de communication pour sonder le terrain d’un changement radical de stratégie ?

Suite de l’article : https://www.linkedin.com/pulse/faut-il-se-pr%C3%A9parer-au-facebookcoin-vincent-lorphelin/

Vincent Lorphelin finance la protection des start-up de la french tech (100brevets.tech) et accompagne la stratégie de propriété intellectuelle des entreprises innovantes (Venture Patents).

Voir son profil.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Default thumbnail
Article précédent

Il faut considérer la situation présente

Le Monde
Article suivant

Le "libra" va transformer l'économie mondiale

Derniers articles / Iconomie