//

La troisième révolution industrielle et l’emploi

HUFFINGTON POST, 2 octobre 2015 – L’iconomie entrepreneuriale nomme le nouveau système technique issu de la troisième révolution industrielle en cours.

L’iconomie entrepreuriale, – I comme Intelligence, informatique, internet, innovation, intégration -, est le fruit de trois nouvelles formes d’innovation, de production, de distribution et de consommation :

L’économie de l’informatique, de l’Internet et des logiciels en réseau, qui s’appuie sur les progrès foudroyants de la microélectronique, et de l’économie de l’intégration des systèmes – intégration des systèmes de conception, de production et de distribution par des logiciels co-intégrés conduisant toutes ces opérations. C’est une mutation scientifique et technologique.

l’économie entrepreneuriale de l’innovation. C’est une mutation capitalistique, entrepreneuriale et organisationnelle.

l’économie servicielle des effets utiles qui n’est elle-même concevable qu’en faisant appel aux nouvelles technologies informatiques et de communication permettant de créer des assemblages de biens et services gérés en temps réel par de puissants logiciels en interaction avec le client. Comme évoqué ci-dessus, je préfère le terme d’industrie des effets utiles. C’est une mutation des usages qui privilégie le cognitif sur le physique.

 

A lire en intégralité sur le site du Huffington Post

Vincent Lorphelin finance la protection des start-up de la french tech (100brevets.tech) et accompagne la stratégie de propriété intellectuelle des entreprises innovantes (Venture Patents).

Voir son profil.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

L’innovation, un sésame pour sortir de la crise ?

Les Echos
Article suivant

Valoriser la fonction de DSI pour mieux appréhender l’iconomie

Derniers articles / Iconomie